Suspension des négociations entre l’intersyndicale VTC et Uber

L’intersyndicale VTC (Actif-VTC, UDCF et CFDT VTC/Loti) annonce aujourd’hui dans un communiqué qu’elle « suspend toutes négociations avec Uber tant que des propositions concrètes en réponse aux attentes des chauffeurs n’auront pas été communiquées ». Deux autres organisations sorties de l’intersyndicale (Capa-VTC et SCP-VTC/Unsa) avaient décidé d’arrêter les négociations après l’échec de la réunion du 15 mars.

Malgré la promesse d’Uber de  revenir vers eux « rapidement avec une proposition concrète et détaillée sur les pistes évoquées ensemble », l’intersyndicale indique n’avoir reçu aucune contre-proposition précise. 

[Nous avons] reçu mardi 21 mars en fin d’après-midi, par mail, une communication de l’entreprise Uber qui ne répond en rien aux revendications portées par l’intersyndicale. […] L’entreprise Uber cherche à nouveau à gagner du temps dans le traitement d’un dossier qui n’a que trop duré. » — L’intersyndicale VTC

L’intersyndicale en appelle aujourd’hui à un arbitrage du gouvernement afin de mettre en place un tarif minimum applicable au secteur. Alain Vidalies, Secrétaire d’Etat aux Transports, a promis un rendez-vous pour la fin de semaine prochaine.

Lire l’article : https://www.lesechos.fr/industrie-services/tourisme-transport/0211904992511-les-negociations-entre-uber-et-les-vtc-au-bord-de-la-rupture-2074616.php